A propos

Mon parcours jusqu’à vous

 

Le style, l’image en général, ont commencé à me fasciner toute petite. Mais cela ne sautait pas aux yeux ! J’ai longtemps été un vrai « garçon manqué », comme on dit. Heureusement, j’avais aussi un caractère bien trempé. Mes doutes sur mon apparence, je ne les vivais donc pas comme une grande souffrance. Je me disais, simplement, qu’il n’était pas pour moi, ce monde-là, même s’il m’attirait.

Chanteuses étourdissantes, actrices éblouissantes ou muses de grands couturiers… Grandes, petites, brunes, blondes, drôles ou sinistres, comment pouvaient-elles briller avec une force égale, être toutes des références, alors qu’elles étaient si différentes ? Eh bien, c’était dans leurs différences, justement, que résidait le secret des plus remarquables d’entre elles. Leur point commun ? Savoir mettre en valeur et utiliser leurs atouts particuliers, ce qui les rendait uniques.  Leurs attitudes, leurs tenues et leurs discours étaient cohérents, formaient un ensemble harmonieux. Elles avaient une identité forte.

Peu à peu, j’ai compris que la grâce, le charme, la féminité et son mystérieux pouvoir n’étaient pas réservés aux femmes parfaites, ou dotées d’une beauté extraordinaire. La véritable clé, c’était de savoir identifier et valoriser ses qualités personnelles. Mon regard avait changé.

 

En le portant sur moi-même avec réalisme, sans aucun complexe mais sans complaisance, je découvrais ce que signifiait l’image. C’était un langage. J’étais encore loin de me douter, alors, que j’en ferais mon métier.

Quelques années plus tard, au début de ma carrière dans l’édition, l’occasion de travailler pour un magazine de lifestyle et d’actualité s’est présentée. J’ai foncé ! Tendances, shootings, rencontres avec les créateurs… Soudain, j’étais en plein dedans, et j’adorais ça ! Progressivement, pourtant, ma curiosité m’emmenait ailleurs. En découvrant et en fréquentant les grandes marques, je découvrais que leurs couleurs et leurs formes avaient un sens, racontaient des histoires, véhiculaient des émotions. Au-delà du logo, au-delà du nom : chaque belle marque était un univers dont la richesse et l’authenticité m’émerveillaient. Une fois diplômée, j’ai décidé d’approfondir.

Cet émerveillement ne m’a jamais quittée et, depuis plusieurs années, je suis responsable de projets au sein d’Essencedesign, l’une des principales agences de branding en Suisse. Designers, créatifs, leaders ou entrepreneurs, j’ai la chance d’y fréquenter chaque jour des personnalités souvent remarquables, talentueuses, inspirantes, et d’apprendre à leur contact. Et chaque jour, mon travail sur l’identité et la communication de grandes marques renforce mon lien à l’image, au langage visuel. Et mon goût pour ces « petits détails qui font toute la différence ».

Il y a quelques années, j’ai décidé de créer ma propre activité en associant mon expertise du branding et ma passion pour la mode. Mon parcours jusqu’à vous était sur le point de s’accomplir ! C’est aujourd’hui chose faite. Je propose  un accompagnement à toutes les personnes et entreprises qui, pour des motifs professionnels ou privés, souhaitent améliorer leur image de marque personnelle.

Oh, une petite chose encore. Le plus important, dans le monde de l’image personnelle, c’est l’identité. Elle doit être claire, assumée et authentique. Je la place au cœur de tout, et à la base de mon travail. Voilà pourquoi ma société se nomme LJUBINKA. Comme moi !

Ljubinka - Personal Branding

Chacun porte en soi une identité unique, j’en ai la conviction. La combinaison singulière d’une certaine attitude, d’un style, d’un tempérament et de bien d’autres choses encore qui, ensemble, constituent la partie visible d’une personnalité. C’est ça, l’image de marque ! Elle s’obtient, en substance, par l’association harmonieuse et cohérente de toutes ces caractéristiques individuelles. Elle est le résultat du travail accompli, en tant qu’être humain, pour paraître ce qu’on est, ce qu’on veut, raconter une histoire et vivre la sienne. Constituer un univers riche et authentique reflétant ses valeurs et ses intentions propres fidèlement, comme le font les meilleures marques.

Dévoiler et exalter cette identité est, pour moi, l’une des clés de l’épanouissement et de la réussite, dans la carrière comme dans la vie privée. De l’image à la communication, en passant par le style, mon approche mobilise différentes compétences et se déroule en plusieurs étapes, variables selon vos besoins ou objectifs. Dans le cadre de mandats plus spécialisés, je propose également mes conseils aux professionnels. C’est ainsi que j’aide mes clientes et clients à révéler leur potentiel, à forger leur propre identité.

Contactez-moi, créons ensemble votre marque personnelle et faisons avancer votre projet !

Une pensée sur l’apparence

Il y a comme un malentendu, je crois, sur la question du paraître.

On appelle « superficielles », souvent, les personnes qui soignent leur apparence. Ce raisonnement, me semble-t-il, manque un petit peu de profondeur ! D’abord parce que l’apparence est toujours là, à la « superficie », qu’on s’en soucie ou non. Afficher son mépris du paraître n’est donc pas moins « superficiel » que d’y consacrer de l’importance. En négligeant consciemment mon aspect extérieur, je l’utilise aussi pour transmettre quelque chose, une certaine vision du monde. Dans un cas comme dans l’autre, ce qui émerge est soutenu par la partie immergée.

Et puis, « dis t’ons pluss la vèriter paske ons naigligent l-ortograffe e la sintasque » ? Je n’en suis pas convaincue ! Ce dont je suis certaine, en revanche, c’est que cela ne facilite pas la lecture et la clarté du message. C’est par la forme qu’on indique le fond. Dans l’expression physique aussi bien que dans l’expression écrite.

Aujourd’hui, tout communique, c’est une donnée du monde. Penser son image, c’est accepter cette donnée, et chercher à s’en servir pour se sentir mieux et atteindre ses objectifs. L’apparence joue un rôle dans une vie, favorise certains succès, certains échecs aussi. C’est un langage avec ses conventions, ses règles. Les comprendre et les utiliser à son avantage, n’est-ce pas là une stratégie plus intéressante que de faire comme si elles n’existaient pas ? Personnellement, je pense que la réponse est « oui » !

Je ne peux pas me contenter de dire ce qu’une personne « superficielle » n’est pas, ce serait trop facile ! Alors, pour conclure, je vous en propose une définition : être superficiel, c’est se doter d’une apparence inauthentique, « déguiser » son corps ou son discours sans lien réel avec ce qu’on aime, ce qu’on pense ou ce qu’on a vraiment l’intention de faire. Voilà, c’est ça, être superficiel. Quoique…

Restons connectés
Suivez-moi sur Instagram

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir une expérience optimale de navigation. En continuant de visiter ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. En savoir plus

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir une expérience optimale de navigation. En continuant de visiter ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. En savoir plus

instagram default popup image round
Follow Me
502k 100k 3 month ago
Share